Fiction : que se passerait-il si la plate-forme Chorus Pro cessait de fonctionner ?

Depuis fin 2018, le seuil des 3 millions de factures adressées chaque mois via la plate-forme Chorus Pro a été franchi. Pour rappel, l’état français a engagé les entreprises qui travaillent en B2G (Business to Government) dans un processus de démat’ progressif et obligatoire : depuis le 1er janvier 2019 sont impliquées les PME (10 à 250 salariés) fournisseurs de la sphère publique, et au 1er janvier 2020 ce sera le tour des TPE (1 à 9 salariés).

L’état français ne pouvant plus faire machine arrière, que se passerait-il si Chorus Pro s’arrêtait de fonctionner pour une raison indéterminée ? Faudrait-il que les entreprises reviennent à la situation antérieure et envoient des « factures papier » à une multitude de communes, régions et autres collectivités ? Place à la fiction.

Arrêt de Chorus Pro : quelle alternative pour les entreprises en B2G ?

Imaginons un instant, un bug technique d’une ampleur inédite frappe la plate-forme Chorus Pro et celle servant de secours entraînant leur fermeture pour une durée indéterminée. Si ce scénario reste pour l’heure très peu probable, il pose une question intéressante. Comment seraient assurés en pareil cas l’acheminement et le règlement des factures dématérialisées des entreprises en B2G ?

Il existerait au moins une alternative : la solution BizOverBiz. L’architecture de cette plate-forme de dématérialisation de factures pour les TPE et PME en B2B, a en effet été conçue sur le même modèle que Chorus Pro : si sur Chorus Pro, on dépose une facture pour être payé par une structure publique, sur BizOverBiz, on dépose une facture pour être payé par une autre entreprise !

BizOverBiz : du B2B au B2G ?

La question est alors la suivante : quelle adaptation serait nécessaire pour passer les factures B2G de Chorus Pro à BizOverBiz ? En réalité, il suffirait que les structures publiques soient autorisées à ouvrir un « compte de paiement » et que les comptables et trésoriers publics soient autorisés à régler les factures reçues à partir de ce même compte. C’est tout ! Nul besoin d’autres fonctionnalités. Petit plus : BizOverBiz serait même capable d’envoyer sans adaptation majeure, les factures ainsi traitées vers n’importe quel logiciel ou plate-forme de comptabilité publique.

Plus qu’une révolution technique, cette possibilité nécessiterait en fait une véritable révolution culturelle au sein de l’Administration publique. Autrement dit, heureusement qu’il s’agit là d’une fiction !

Et aujourd’hui, en dehors de toute fiction ?

Revenons à la réalité ! Les fournisseurs des ministères, administrations et collectivités territoriales peuvent envoyer leurs factures vers Chorus Pro (l’authentique !) en passant par BizOverBiz, en complément des transmissions B2B. Bon à savoir : le coût est peu élevé, 0,25€ par facture transmise quel qu’en soit le montant. Les 10 statuts de factures B2G (étatiques) définis par Chorus Pro s’affichent sans souci sur BizOverBiz et cohabitent avec les 30 statuts B2B (interentreprises) définis par BizOverBiz, ce qui offre aux entreprises une vue d’ensemble optimisée de la gestion de leurs factures, qu’elles soient B2G ou B2B. Ceci est cette fois bien réel …

Renseignements complémentaires sur http://www.bizoverbiz.com et sur contact@bizoverbiz.com

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*