La société « cashless » (sans monnaie physique) c’est pour quand ?

La technologie sans contact NFC (Near Field Communication) permet à un consommateur de régler ses achats à l’aide d’une carte sans contact ou d’un smartphone. Simple et rapide, elle représente l’aboutissement de la dématérialisation du paiement et la 1ère pierre d’un monde « cashless ». Toutefois, tout le monde parle de sa généralisation imminente sur les smartphones depuis une dizaine d’années,, sans que celle-ci ne dépasse le stade de timides expérimentations ou de groupes d’utilisateurs en nombre limité. Même les GAFAM, notamment Google, Facebook et Apple, mais aussi Samsung, font régulièrement des annonces en ce sens, mais sans réelles avancées à la clé en terme d’adoption de masse. Cycle de progression normal ou simple inertie ou erreur d’appréciation collective ? Pas si simple de répondre à cette question …

De grands acteurs technologiques trop lents

Au début des années 2000, tout semblait pourtant pouvoir avancer dans le bon sens. En 2004, Sony et Philips créent le NFC Forum (https://nfc-forum.org/), un consortium international visant à promouvoir la technologie sans contact NFC. Si cette organisation rassemble aujourd’hui plus d’une centaine d’entreprises technologiques, de Nokia à Samsung en passant par Panasonic, force est de constater que dans la vie de tous les jours des citoyens, le résultat n’est pas celui escompté.

En France aussi plusieurs initiatives ont vu le jour, à l’image de la création de l’Association Française du Sans Contact Mobile (AFSCM) fondée en 2008 par Orange, Bouygues Telecom et SFR, mais là aussi avec des résultats assez insignifiants.

Plus de 10 après, les seuls acteurs à avoir réussi à imposer à minima le « sans contact » sont les banques, qui l’ont purement et simplement imposé au consommateur, en ne délivrant que des cartes bancaires intégrant le « sans contact », que cela plaise ou non !

Des craintes en partie infondées

A cela s’ajoute des craintes régulièrement relayées par certains experts, universitaires ou hackers au sujet de la mise en oeuvre de la technologie NFC sur les cartes. Ils expliquent qu’il est possible de se promener dans la rue ou les transports en commun muni d’un lecteur aménagé et ultra sensible, pour pouvoir lire les cartes NFC des consommateurs situés à plusieurs dizaines de centimètres d’eux, voire à 1 mètre.

Ces craintes ne sont pas totalement infondées dans la mesure où les banques n’ont pas encore aujourd’hui mis en oeuvre toute la sécurisation optimale que chaque citoyen est en droit d’attendre. Cependant, il faut quand même savoir que la lecture NFC entre une carte et un lecteur, ou entre une carte et un smartphone, n’est possible, dans des conditions normales, qu’à une distance maximum de 5 centimètres, et qu’un tel vol de données est réservé à des techniciens de haut vol. Preuve du caractère exagéré de ces craintes, l’association des usagers de banque n’a enregistré que 50 plaintes pour escroquerie au sans contact.

Vers une « société cashless » en France ?

Pour la société 4MP, spécialiste de la démat’ et créatrice de la solution BizOverBiz de dématérialisation des factures et documents d’entreprises, l’innovation déployée autour de cette technologie n’est pas aujourd’hui à la mesure de son énorme potentiel. Remplacer une carte bancaire « avec contact » par une carte bancaire « sans contact » ou un smartphone, ne suffira à réellement faciliter le quotidien des citoyens, ni à susciter leur enthousiasme.

De ce fait, après une année de recherche, la société 4MP a conceptualisé une solution disruptive dans ce domaine du « cashless » et cherche à la fois des « fonds » et des « talents » pour soutenir son développement. La société invite aujourd’hui tous ceux qui souhaiteraient voir émerger une « société cashless » en France et en Europe, indépendamment des acteurs américains et asiatiques, à se rapprocher d’elle. Tout échange sur ce thème sera le bienvenu !

Renseignements complémentaires sur http://www.bizoverbiz.com et sur contact@bizoverbiz.com

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*